Murs et murmures

Sans la présence de l’être, sans celui qui l’habite et la construite, l’architecture est juste un témoin étrange et muet de la disparition et non pas ce qu’elle est essentiellement ; « une protagoniste centrale de l’accomplissement de l’existence humaine, le prolongement terrestre d’une manière d’être au monde ». Le confinement, la protection, l’isolement et la silence sont les caractéristiques d’un nouveau monde. Seulement le mouvement du corps humain, traduit dans ce projet en son, évoque l’expérience de vivre, d’habiter et de partager une ville, un lieu, un espace.


© 2018

  • Twitter
  • Facebook
x
partagez